Radicaux libres

Espèce chimique (atome ou molécule) possédant 1 ou plusieurs électrons qui possède une très grande réactivité. Ces composés très instables ont une durée de vie très courte (10 -3 sec) et cherchent dans leur environnement une molécule pour s'y fixer. L'organisme humain produit naturellement en permanence des radicaux libres. Le phénomène de vieillissement est dû à la respiration de l'air qui contient du dioxygène ou oxygène. Cet élément indispensable à la vie comme l'eau permet par un mécanisme complexe la combustion de sucres (glucose) et de graisses (acides gras) qui libèrent de l’énergie. La chaîne étant volontairement imparfaite, la formation d'espèces réactives de l’oxygène dont font partie les radicaux libres dégradent et font vieillir l'organisme. Très schématiquement, les radicaux libres oxydent protéines, membranes des cellules et ADN. Les acides gras polyinsaturés situés dans le cerveau et membranes cellulaires sont attaqués par les radicaux libres, capteurs d'électrons et sont la source de pathologies (mutations et cancer) lors de la réplication de l'ADN. Ce mécanisme utile permet également l’élimination des bactéries et la régulation des gênes. L'environnement et l'alimentation sont donc essentiels pour le maintien de la bonne santé.
La respiration de l'oxygène contenu dans l'air (aggravé par un air pollué), le tabagisme, les infections, les inflammations, le stress, l’exposition longue au soleil, les médicaments, les métaux lourds (aluminium, arsenic, cadmium, chrome, cuivre, cobalt, fer, manganèse, mercure, nickel, plomb, zinc, etc. utilisés par l'industrie), génèrent des radicaux libres.

Heureusement, la nature possède des antioxydants naturels : les vitamines (A, C, E), les minéraux (zinc, sélénium), ainsi que les flavonoïdes présents dans les fruits et légumes frais.