Bbiomax

Si l'indice « Bbio » permet de caractériser l’impact de la conception bioclimatique sur la performance énergétique du bâti, une autre exigence d’efficacité énergétique minimale du bâti est introduite avec la RT 2012 : le « Bbio » du bâtiment considéré doit être inférieur à une valeur maximale « Bbiomax ». Le Bbiomax fixe une limitation du besoin en énergie pour toutes les composantes liées au bâti (chauffage, refroidissement et éclairage). Le Bbiomax est modulé en fonction de la typologie du bâtiment, de sa localisation géographique et de son altitude. Il faut noter que pour les maisons individuelles ou accolées, une modulation permet de tenir compte de la surface, afin de ne pas pénaliser les petites constructions.