Chauffage

Chaudière gaz à condensation ou pompe à chaleur Que choisir

Date de mise à jour : 06/07/2022

Régulièrement les usagers qui chauffent leur maison avec une chaudière à gaz se posent la question de savoir s'il faut changer de système de chauffage, car ils ont entendu fin 2020 que le gaz allait être interdit dans le neuf et en ont conclu que le gaz allait comme le fioul être interdit. Ils hésitaient entre une chaudière gaz à condensation et une pompe à chaleur. Cet article permet de comparer ces 2 solutions. Le décret paru le 6 janvier 2022 autorise toujours le gaz solution pertinente, car il aurait été difficile de tout remplacer par l'électricité ou par le granulés de bois ce dernier combustible très à la mode augmentant gravement la pollution de l'air. Dans une grande majorité des cas, la chaudière gaz est pourtant une solution financièrement intéressante que l'on soit raccordé au gaz naturel ou avec une citerne de gaz, mais dans ce dernier cas avec une marque qui pratique des prix corrects.

  1. Le chauffage dans un logement
  2. La pompe à chaleur air/eau
  3. La chaudière gaz à condensation

Le prix des énergies

Le prix de l'énergie de fonctionnement dépend de la spéculation effrénée sans foi ni loi qui joue sur les denrées alimentaires, les matières premières et sur les tarifs du pétrole une énergie dont le cours dépend également des tensions géopolitiques.

Problème toujours valable en 2022 : toute l'activité économique dépend du pétrole. En effet, même une énergie comme le bois qui mobilise tronçonneuses, engins de levage et de débardage, camions, etc. utilisent beaucoup de carburant et de produits pétroliers (huiles, lubrifiants, etc.).

Problème majeur qui perdure : nos chères forêts souffrent de la prédation des pays comme la Chine ou les USA qui viennent piller notre bois dans l'indifférence générale. Les granulés de bois arrivent par la suite de Chine à bas prix et les consommateurs aveuglés par ce qu'on leur fait croire : le bois serait écologique ! oui quand l'arbre vit et renouvelable ! Il le serait si on brûlait un chêne à l'allure à laquelle il pousse c'est-à-dire 185 ans.

La pompe à chaleur bénéficie d'une bonne image pour le grand public, mais elle n'est parfois pas aussi économe que les vendeurs l'affirment.

installateur-pompe-a-chaleur-air-air.png

Le chauffage dans un logement 

Lorsque l'on achète un nouveau logement ou que l'on souhaite rénover l'existant, la première idée est de changer son système de chauffage. Parmi les solutions proposées, la pompe à chaleur et la chaudière à condensation se confrontent. Voici les éléments pour choisir.

Comment choisir entre une pompe à chaleur et une chaudière à condensation ?

Pour la rénovation

Le choix du système de chauffage est important, car le confort ressenti lors des mois d’hiver et le budget énergie seront déterminants.

Pour construire neuf

Le choix se pose pour les maisons RT 2012 construites entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2021 qui nécessitent un système de chauffage. Si l’on fait construire une maison RE 2020, Le choix ne se pose plus entre chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur, le gaz a tenté d'être éliminé en faveur du développement des centrales nucléaires puis en raison de l'impossibilité du tout électrique, le gouvernement a fait marche arrière c'est-à-dire continuer avec ce qui se fait actuellement avec les chaudières gaz à Très Haute qualité Environnementale. Notons toutefois que pour les maisons passives ou positives, il n'y a que peu de besoins de chauffage. Un simple appareil d'appoint suffirait en théorie pour les périodes froides, l'investissement dans un coûteux chauffage central par pompe à chaleur ou chaudière à pellets n'est plus d'actualité. Une simple chaudière à condensation à 3000 euros suffit.

La pompe à chaleur air/eau 

Elle bénéficie d'une excellente image de marque pour le grand public

La solution est présentée comme la plus moderne et la plus récente. En remplacement de convecteurs électriques, elle est plus économe à condition d'avoir également un appoint dans les régions froides.

Les politiques d'aides publiques à la rénovation énergétique.

La Pac (pompe à chaleur) est avec la chaudière à granulés de bois l'équipement le plus soutenu. En effet, 375000 pompes à chaleur ont été installées en 2020 2021. On ne peut que regretter le choix de donner comme possibilité pour économiser l'énergie de favoriser un simple échange de matériel de chauffage alors que la vraie solution aurait été de distribuer toutes les subventions pour isoler les logements. L'isolation d'un bâtiment demande beaucoup plus de travail pour faire un logement non dépendant d'une énergie. Il est vrai qu'un consommateur qui ne consomme pas ne verse pas de taxes ni de TVA et que les énergéticiens ne peuvent pas vendre beaucoup d'énergie.


Ce système énergétique d'avenir, permettrait en théorie de conjuguer une baisse des émissions de gaz à effet de serre notamment du CO2, une économie sur la facture et du "local" si la fabrication était Française ce qui est de plus en plus rare.

Le principe du frigo

La pompe à chaleur récupère les calories contenues dans l’air extérieur afin de produire de la chaleur, distribuée dans le logement par un réseau d'eau chaude (radiateurs ou plancher chauffant) solution la plus saine ou par un réseau canalisé de gaines qui distribuent de l'air chaud ou froid que Picbleu déconseille, car ce système a le gros inconvénient de brasser les poussières en suspension constante visibles seulement lorsqu'un rayon lumineux (rayon de soleil ou spot concentré) traverse une pièce sombre. De ce fait les occupants inhalent les nombreux polluants contenus dans l'air, ce système n'est donc pas sain, car même avec des filtres sur les gaines les polluants que vous respirerez à l'intérieur des bâtiments sont toujours en suspension dans l'air.

Composition d'une pompe à chaleur

La pompe à chaleur se compose de plusieurs éléments :

  • une unité extérieure qui capte une source d’énergie (air ambiant)
  • un fluide frigorigène qui transmet les calories récupérées
  • un compresseur et un condenseur qui transforment les calories de l’air en calories exploitables
  • une unité intérieure, qui distribue l’énergie calorifique produite
  • un réseau de canalisations pour faire circuler l'eau chaude dans des radiateurs ou un plancher chauffant à très basse température.

Les avantages

  • La pompe à chaleur offre sur le papier un bon rendement: pour 1 kWh d’énergie électrique utilisé, elle en restitue 3, mais avec une température de +7 degrés.
  • La PAC utilise une source de chaleur utilisant une ressource renouvelable.
  • Elle est propre, car la source de pollution est en amont dans la centrale électrique (hydraulique, nucléaire, fioul, gaz, etc.).
  • De nombreux électriciens la posent ainsi que des entreprises spécialisées partout sur le territoire français.
  • Elle bénéficie d'une prime CEE et d'une aide MaPrimeRénov’ qui baisse le prix global.

Les inconvénients

  • La pompe à chaleur affiche un bon rendement théorique, mais calculé avec une température de +7 degrés. Une résistance électrique est sollicitée lorsque l'air n'a plus de calories.
  • Dans les régions où la température est basse en période hivernale, un appoint est indispensable.
  • Le prix très élevé atténué par des dispositifs comme MaPrimeRénov’ n'est pas justifié : il suffit de comparer une voiture de 15000 euros et une pompe à chaleur du même prix.
  • L'inconvénient majeur étant le prix de la pompe à chaleur, la prime énergie permet de baisser le montant global, mais le reste à charge reste important surtout pour les ménages qui ne sont pas modestes.
  • Il est navrant de constater que des pompes à chaleur sont installées dans des foyers précaires qui ont peu de moyens et qui devraient se contenter du bois la seule énergie possible pour eux.
  • Pour ces ménages, le coût de l'électricité devient un fardeau trop lourd à porter.
  • La fiabilité n'est pas à la mesure d'un appareil aussi coûteux qui dure en moyenne 10 ans.
  • Certaines pièces comme les cartes mères sont vendues à des tarifs délirants. 

Unités extérieures d'une pompe à chaleur

Unités extérieures pompe à chaleur chauffage logement.png

La chaudière gaz à condensation 

C'est un « classique » du chauffage. Elle récupère les calories dans les fumées produites lors de la combustion du gaz et les réintègre dans le circuit d’eau chaude circulant vers les émetteurs de chaleur (radiateurs ou plancher chauffant). La chaudière gaz à condensation fonctionne en circuit fermé : l’eau de circuit de chauffage revient refroidie à l'échangeur de la chaudière et une fois réchauffée repart vers les émetteurs.

Les avantages

  • Le prix est 4 fois moins élevé qu'une pompe à chaleur.
  • Économies à réaliser avec une chaudière à condensation à condition d'améliorer l'isolation
  • Elle offre une technologie éprouvée dont la durée de vie est de 25 ans pour une chaudière murale et même 40 ans pour une chaudière au sol.
  • En milieu urbain, une chaudière gaz est moins bruyante qu'une unité extérieure de pompe à chaleur.
  • De nombreux artisans plombiers chauffagistes sont spécialistes du gaz dans toutes les régions.
  • Fiable elle ne demande qu'une maintenance annuelle réalisée par de nombreuses entreprises de SAV. Une assurance, en cas de panne, de ne pas rester sans chauffage !

Les inconvénients

  • Le gaz naturel reste une énergie fossile en attendant le biogaz vert.
  • Le gaz propane en citerne a une mauvaise presse en raison des méthodes employées par les multinationales
  • Elle ne bénéficie que de petites primes pour les foyers modestes même si une chaudière gaz coûte en moyenne 3000 euros posée. 

Conseil pratique

L'isolation est de loin la meilleure parade pour éviter de consommer de l'énergie. 

Donnez-nous votre avis
Cet article a été commenté 2 fois.
Isoler en évitant les laines minérales
Premier conseil : isoler en évitant les laines minérales et en privilégiant les isolants comme le chanvre, le lin, la métisse, la laine de coton, la ouate de cellulose. Ce dernier produit issu du recyclage est efficace : si vous mettez 55 cm d'épaisseur après tassement vous aurez un gain sur votre consommation de gaz. De plus, étant dense les rongeurs fréquents dans les zones rurales ne peuvent pas creuser de galeries et le produit sec ne plaît pas à leur truffe humide. www.picbleu.fr/page/renovation-energetique-travaux-isolation-energies-renouvelables Pour le chauffage, la puissance annoncée de 18 kW semble largement sous-estimée certainement pour baisser le prix de la pompe à chaleur qui est très chère ou pour ne pas avoir à passer l’installation électrique en triphasé. À 0 °C, la PAC n’aura que peu de puissance pour apporter de l’eau à 45/50 °C (en admettant que vos radiateurs soient à basse température ce qui est peu probable). Lorsque la température avoisine le zéro, s'il reste 5 kW de puissance et qu'il lui faut 18 kW, la puissance manquante sera complétée par l'électricité. Quand un vendeur vous donne des chiffres il faut qu’ils soient appuyés par une étude thermique et une garantie écrite qui permettra d’aller gravir les marches des tribunaux si la facture explose. La consommation qui vous a été donnée (oralement) est trop basse pour 120 m2 annuels avec une maison qui doit dater de 1900 ! Un message vous a été envoyé. www.picbleu.fr/page/10-questions-utiles-avant-faire-poser-une-pompe-chaleur
je vous écrit pour m'éclairer j'ai vu sur les avis que c'était des bons conseils
Bonjour j'habite pour ma retraite une ancienne ferme de montagne d'a peu pres 200 m2 en altitude dont je ne chauffe que le bas et qui me coûte presque 3000 euros de gaz (1.25 tonne) par citerne exterieure dont j'ai payé la cuve mais pas achetée 7000 franc a l'époque (1991) a total ils veulaient me la racheter et me faire payer à la place un abonnement mais si je n'ai pas voulu changer. ils m'ont fait une ristourne sur le gaz qui s'arrête dans 2 mois Le grenier est isolé avec 20 cm de laine de verre déroulé sur un plancher de bois fait lors de l'acquisition J'ai demandé des devis pour changer avec une pompe a chaleur et l'isolement du toit Le devis pour isoler des rampants pour cette pièce et c’est déjà plus de 7 000 euros avec seulement 500 € d’aide (maPrimeRenov et CEE). Pour la pompe a chaleur un devis est de 15000 euros pour un modele performant de 18kwh Daikin et un autre que j'attend nous avons droit a 4500€ d’aides versée par EDF Je ne comprends pas pourquoi aussi peu pour l’isolation ou plutôt si : je comprends que l’état préfère subventionner ses centrales nucléaires le vendeur me fait le pressing pour leurs devis (isolation et PAC) qui ne sont valables que 15 jours le prix des fournisseurs varient parait-il souvent ?) il m'indique une consommation annoncée de la PAC : 790 € (doit-on croire cette estimation pour 120 mcarrés à chauffer en bas?) annuels auxquels il faut ajouter la consommation du chauffe-eau pour 2 personnes j'ai 6 kw de puissance au compteur l’argumentaire du commercial est attractif, ça fait réfléchir. tellement que je ne sais plus quoi faire raison pour laqquelle je vous écrit pour m'éclairer j'ai vu sur les avis que c'était des bons conseils merci d'avance