Energie

Les panneaux photovoltaïques électriques sont-ils rentables ?

Un particulier, un agriculteur, un industriel, une collectivité locale peuvent valoriser de manière simple et écologique une toiture; Pour les professionnels une toiture ou un terrain de grande taille peuvent être rentables en souscrivant un contrat de location de toiture photovoltaïque.

  1. La location de toit photovoltaïque
  2. Facteurs limitatifs pour le photovoltaïque
  3. Textes de loi sur le photovoltaïque
  4. Lien sur un site sur le photovoltaïque
  5. Conclusion sur le photovoltaïque

La location de toit photovoltaïque 

Une étude de rentabilité et de faisabilité est toutefois indispensable, dans certains cas, il est même possible d’obtenir une aide à l'installation des panneaux solaires photovoltaïque.

Grâce aux panneaux solaires photovoltaïques installés sur une toiture solaire (ou dans un champ solaire), le soleil permet ainsi de créer des revenus complémentaires indexés sur certains critères comme l'inflation, le coût horaire des salariés ou encore le coût de l'exploitation de cette installation photovoltaïque.

  • Le loyer perçu découlera de la production d'électricité faite par les panneaux solaires installés sur la toiture ou le terrain et à la revente d'électricité liée à ces panneaux solaires photovoltaïques.
  • Le principe est très simple : la toiture ou le terrain sont donnés en location, des panneaux solaires photovoltaïques sont installés sur la toiture ou sur le terrain et toute l'électricité produite est ensuite revendue à EDF.
  • Un loyer annuel pour la location de votre toiture ou du terrain est versé après relevé de compteur.

 

Lire la suite sur la page consacrée à la location de toit de hangar agricole et professionnel. 

Facteurs limitatifs pour le photovoltaïque 

De nombreuses contraintes fixées au démarrage constituaient autant de facteurs limitatifs :

  • La limitation de la puissance à 3000 watts/crête, ne permettait pas un gain intéressant.
  • L'intégration au bâti imposaitt pour pouvoir bénéficier du montant d'achat maximum en centimes kWh, de remanier les tuiles pour pouvoir placer les modules photovoltaïques, cette opération présentait des risques d'infiltrations d'eaux pluviales lorsque la pente du toit était inférieure à 30 %.
  • Certaines entreprises qui se sont lancées dans ce type d'installation photovoltaïque n'avaient pas de qualification en tant que couvreur ni d'expertise en matière d'étanchéité.
  • Cette dernière remarque constituait la 1ère cause de litiges dus à un manque de précautions dans la réalisation de l'imperméabilité de la toiture.

Le tarif d'achat de l’électricité en France étant liés à des contrats de long terme, il est possible de songer à l’autoconsommation plutôt qu’à la vente totale à EDF !

Textes de loi sur le photovoltaïque 

Comment rechercher des textes de loi concernant le photovoltaïque

1.Aller sur le site web Legifrance.gouv.fr
2.Cliquez sur l’option : Les autres textes législatifs et règlementaires
3.Mettre la référence NOR dans le champ de recherche approprié : Exemple pour l'Arrêté du 16 mars 2010 relatif aux conditions d’achat de l’électricité produite par certaines installations utilisant l’énergie radiative du soleil : cette référence s'appelle DEVE1006508A
4.Démarrer la recherche
5.Consulter la Version en vigueur du texte

Page sur le site Legifrance.gouv sur l'arrêté du 16 mars 2010 relatif aux conditions d'achat de l'électricité produite par certaines installations utilisant l'énergie radiative du soleil.

Lien sur un site sur le photovoltaïque 

L’association HESPUL a été créée en 1991 sous le nom de Phébus.

À l’origine, le seul objectif d’HESPUL était de réaliser la première installation photovoltaïque raccordée au réseau électrique en France, ce qui fut effectif, grâce à la souscription d’une grosse centaine de personnes habitant toutes les régions, avec l’inauguration le 14 juin 1992 de la « centrale Phébus 1 » à Lhuis dans le département de l’Ain.

Histoire du nom de l'association Hespul

HESPUL est le nom d'un moineau chamane, une sorte de demi-dieu qui dans la mythologie des Indiens Yamana habitant sur la Terre de Feu à l’extrême Sud du continent américain, devait chanter tous les matins pour réveiller le soleil et éviter ainsi la fin du monde.

Lien sur le site Photovoltaïque.info édité par l'association Hespul et l'ADEME

 

Conclusion sur le photovoltaïque 

L'énergie solaire abondante, facilement disponible, non polluante, très facilement transformable est utilisée par des équipements robustes et fiables. Des panneaux solaires photovoltaïques permettent de produire de l'électricité dont vous avez besoin ou éventuellement de la vendre.

  • Capter l'énergie solaire pour la transformer en courant électrique est réalisable que l'on habite en ville ou à la campagne.
  • Il suffit de disposer de 10 à 30 m2 de surface de toiture pour placer des modules photovoltaïques, pièces maitresses du générateur d'électricité.
  • Il faut exiger la norme NF-EN-CEI 61215 (slicium cristallin et couches minces).
  • La norme NF-EN-CEI 61730 concernant la sûreté de fonctionnement des modules photovoltaïques.
  • La baisse maximale d'efficacité des panneaux de 20% au bout de 20 ans d'exploitation est garantie par les constructeurs.

Auto-consommation
Auto-consommation
Ce calculateur permet de vérifier l'intérêt de devenir autonome en s'équipant de panneaux photovoltaïques en auto consommation électrique Je m'informe sur mes économies. L'énergie digitale !
Je m'informe
Sans Engagement

  • Historique photovoltaïque 2014

    Les changements intervenus en  2014

    La commission européenne interdit la bonification des panneaux photovoltaïques fabriqués en europe. Le crédit d'impôt pour les installations photovoltaïques est supprimé en 2014, la tva 2014 pour les installations inférieures ou égales à 3 kwc est à 10 % et de 20 % (nouveau taux de TVA 2014) pour les installations photovoltaïques supérieures à 3 kwc.

    Le gouvernement français à la demande de la Commission européenne a supprimé en mars 2014 le système de bonification des tarifs d'achat de l'électricité provenant d'installations photovoltaïques « Made in Europe ». En effet, un dispositif, mis en place au mois de janvier 2013, accordait une prime supplémentaire de :

    • 5 % sur le tarif normal d'achat par EDF lorsque les cellules ou les panneaux solaires étaient produits dans un pays de l'Union européenne.
    • 10 % dans le cas où les deux composants étaient originaires du vieux continent.

    La CRE (Commission de régulation de l'énergie) avait estimé que l'instauration de ces tarifs bonifiés était fragile d'un point de vue juridique et exposait sur ce point la France à des actions en justice pour protectionnisme et concurrence déloyale de la part de producteurs étrangers. Le ministère de l'Écologie avait indiqué à l'époque qu'il était « prêt à prendre ce risque ». En effet, le marché du photovoltaïque français a très fortement diminué, les tarifs d'achat bonifiés étaient des bonus qui permettaient à la filière de ne pas disparaitre. L'insécurité juridique et économique pour les entreprises d'un secteur fragilisé par l'instabilité réglementaire est préjudiciable pour ce secteur. Le risque réel existe d'augmenter les milliers de pertes d'emplois déjà dues à une politique hésitante et déroutante.

       Anciens tarifs d'achat de l’électricité photovoltaïque < 03/2014 en centimes/€ (avec anciennes bonifications)

     

     

    Bonification de 5%

    Bonification de 10 %

    Date de tarif 

    01/01 au 31/03/2014

       

    Intégration au bâti (0-9 kW)

    28.51 c€/kWh

     29.95 c€/kWh 

    31.37 c€/kWh

    Intégration simplifiée au bâti (0-36 kW)

    14.54 c€/kWh

    15.27 c€/kWh

    15.99 c€/kWh

    Intégration simplifiée au bâti (36-100kW)

    13.81 c€/kWh

    14.50 c€/kWh

    15.19 c€/kWh

    Tout type d'installation (0-12kW)

    7.36 c€/kWh

    7.72 c€/kWh

    8.08 c€/kWh

  • Un tarif complémentaire était attendu

    Le tarif concernait les panneaux posés sur le sol (permettant de les orienter de façon optimale) et les panneaux posés en surimposition sur la toiture (donnant la possibilité de les ventiler pour améliorer leur efficacité de production).

    Les baisses de toutes les aides fiscales et sociales ont rendu moins attrayantes les installations photovoltaïques en rendant les temps de retour sur investissement plus longs mais l'intérêt d'autoproduire son électricité reste une aubaine pour la planète (ou plutôt pour les humains qui y sont hébergés).

    L'énergie solaire photovoltaïque et ses applications solaires thermiques permettent de diminuer la dépendance au nucléaire et à ses corollaires comme l'utilisation de centrales à fioul et l'importation d'électricité pour compenser les périodes de pointe, etc.

    Système d’appel d’offres

    Le but : mieux réguler le marché.

    • En effet, le surcoût du rachat de l’électricité solaire par EDF était passé de 64 M€ en 2009 à 360 M€ en 2010.
    • Les prévisions pour 2011 étaient de 997 M€ sans modifications. Rappelons qu'en 2010, la CRE (Commission de régulation de l’énergie) avait proposé que le montant de la taxe sur l’électricité réglée par les particuliers (CSPE) augmente de 4.5 à 12.9 €/MWh, soit « une hausse d’environ 12% sur la facture finale du consommateur », avait indiqué le président de la Commission.
    • Concernant les projets de solaire sur grandes toitures, Philippe de Ladoucette se montrait favorable à un système d’appel d’offres, ainsi qu’à un maintien du tarif d'achat pour les particuliers, tranche qui ne connaîtrait pas d'évolution.
    • Un amendement parlementaire avait limité la hausse annuelle à 3 €. Philippe de Ladoucette, président de la Commission de régulation de l’énergie, estimait que le montant de la CSPE « continuerait de monter jusqu’à probablement 2014 ». Constatant que « c’est la conséquence des choix qui ont été faits » (Sources AFP).

    Initialement, le prix d'achat imposé à EDF par décret était très incitatif.

    • Les usagers avaient tout intérêt à vendre la totalité de leur production plutôt que de l'utiliser en auto consommation.
    • En effet, le tarif de base pour la vente de l'électricité, contre sa valeur pour son achat, montrait l'intérêt financier pour la revente de la production en totalité.
    • Une explosion des coûts en matière de soutien à l'énergie photovoltaïque (rappel)
    • Devant la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, le 2 février 2011, le président de la CRE (Commission de régulation de l’énergie), Philippe de Ladoucette, avait dénoncé une explosion des coûts en matière de soutien à l’énergie solaire.
    • Il avait notamment déclaré : « Nous avons une croissance absolument phénoménale du coût du photovoltaïque » du coût du soutien à l’énergie solaire.