Chauffage

La pompe à chaleur géothermique est-elle une énergie écologique ?

Date de mise à jour : 05/09/2021

Est-ce que la pompe à chaleur « géothermique » est une énergie « écologique » ? Les médias présentent ce système comme un chauffage « naturel, écologique, économique et propre » : ces qualificatifs ne sont pas tous justifiés.

  1. Émissions de CO2 des énergies
  2. Données de l'ADEME pompe à chaleur
  3. Système pompe à chaleur géothermique
  4. Installation pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur 

Dans l’habitat individuel, tous les médias présentent en ce moment ce système en le présentant comme un chauffage « naturel, écologique, économique et propre » : ces qualificatifs ne sont toutefois pas exacts, l'écologie étant un terme ne s'appliquant pas au bâtiment et surtout pas à une énergie.

Elle doit être installée dans des bâtiments parfaitement isolés. Les normes de construction RE 2020 imposent un niveau d'isolation et de perméabilité à l'air qui font que les besoins en énergie seront très faibles notamment dans les maisons passives ou positives

Les constructions neuves RE 2020 n'ont besoin que d'un chauffage ponctuel. Le solaire énergie gratuite est largement exploité. 

Émissions de CO2 des énergies 

Teneur en carbone d'après les données de l'ADEME,

  • le fioul domestique 300 gCO2/kWh,
  • le gaz naturel 238 gCO2/kWh),
  • l’électricité pour le chauffage 180 gCO2/kWh (il s’agit de kWh restitué, il ne faut donc pas multiplier par 2,58).

 

La solution géothermique

  • Le passage de gC/kWh à gCO2/kWh se fait en multipliant par 11/3, car le carbone pèse 12 g/mol alors que le dioxyde de carbone pèse 44g/mol. Ainsi, 1 kWh de chauffage électrique entraîne moins d’émission de gaz à effet de serre qu’un kWh de chauffage fuel ou même gaz naturel. De surcroît, comme on parle bien d’énergie finale, il faut encore diviser le contenu carbone de l’électricité par le COP de la pompe à chaleur.
  • Avec une hypothèse pessimiste de 3 pour le COP saisonnier, la solution géothermique émettrait 4 fois moins de gaz à effet de serre qu’une solution gaz naturel et 5 fois moins qu’une solution fioul.
  • Cela ne signifie toutefois pas qu'elle soit « écologique ». Le CO2 doit-il être considéré comme seul polluant ?

Données de l'ADEME pompe à chaleur 

Il ne faut pas oublier qu'il ne s’agit en réalité que d’un mode de chauffage électrique amélioré. Les avantages et inconvénients de la pompe à chaleur sont connus :

  • La pompe à chaleur (PAC) consomme nettement moins d’électricité qu’un chauffage électrique classique (à convecteurs, radiants, systèmes d’accumulation, etc.) dans ce cas, le choix est intéressant.
  • La pompe à chaleur (PAC) émet moins de CO2 que les chaudières classiques, à partir de la centrale nucléaire, mais pas lors de la fabrication du combustible et inconvénient majeur elle produit une grande quantité de déchets nucléaires gazeux, solides et liquides dont il est impossible de se débarrasser.

Les pompes à chaleur (PAC) seront donc vraiment « écologiques » lorsqu’elles consommeront une électricité essentiellement renouvelable.
Lien ADEME sur le calcul des facteurs d’émissions et sources bibliographiques utilisées. Ademe bilan carbone.pdf Picbleu

Installation pompe à chaleur géothermique 

Quelles sont les précautions à observer pour installer une pompe à chaleur « géothermique » ? 

  • Les capteurs horizontaux appelés improprement « géothermiques » sont souvent posés à 60 ou 80 cm de profondeur, parfois même moins.
  • En cas d’hiver très rigoureux, dans les régions froides ou les régions d’altitude, le sol peut parfois geler à cette profondeur : dans ce cas, la PAC consomme beaucoup, mais chauffe peu ! Il est donc préférable comme cela arrive précisément lorsque les températures sont négatives (en dessous de zéro), dans ces régions froides ou situées en altitude, de prévoir un appoint (par exemple une cheminée avec foyer fermé), sous peine d’avoir un chauffage très insuffisant.
  • Les capteurs doivent être enterrés à plus de 1 mètre de profondeur afin qu’ils restent hors gel. Mais dans tous les cas, la meilleure solution est d’isoler le bâti de façon à limiter les déperditions et donc de moins consommer d’énergie. L'isolation d'une habitation est le meilleur investissement à faire pour éviter les émissions de gaz à effet de serre et pour limiter le budget énergie.
  • Picbleu reçoit beaucoup de contacts de personnes déçues par leur installation qui leur a coûté cher et montre des signes de défaillance.
  • Sans citer la marque qui a installé beaucoup de pompes à chaleur « géothermique » dont le système par construction était et est toujours irréparable en raison de l'utilisation de tuyaux de cuivre de faible section faisant circuler un fluide frigorigène utilisé dans le plancher chauffant. Il faut bien peser l'investissement élevé et se poser la question si l'installation pourra être rentable : la réponse est souvent négative.