Dette

La dette est le moteur de l'économie. En inventant le crédit, le génie du capitalisme a été de mettre à la disposition de ceux qui avaient des idées, mais pas d'argent les moyens de réaliser leurs projets. Les entreprises peuvent aussi s'endetter pour investir et produire des richesses supplémentaires grâce aux banques qui deviennent utiles à l'économie.
Tout prêt, tout investissement est toujours un pari sur l'avenir. Le problème naît quand ces paris ne se traduisent pas au final par la création d'un surcroît de richesses.

La dette soutient la consommation et les investissements des ménages. Par exemple, le crédit immobilier permet de s'acheter un logement et de le rembourser en l'habitant plutôt que de payer un loyer. Le crédit à la consommation permet de la même façon de disposer immédiatement d'un bien, puis d'économiser pour le payer.
Le risque majeur est le surendettement : des millions de ménages américains se sont endettés pour pouvoir continuer à dépenser plus sans gagner plus. Aux USA plus de la moitié du surcroît de richesses produit par l'économie américaine est captée par 1 % des plus riches. Durant les années Bush, la tentation a été forte de surconsommer à crédit : le résultat a été catastrophique avec la crise qui a secoué la planète entière.